Reconstruction mammaire à Aix En Provence et Marseille

Accueil > Chirurgie Esthétique > Poitrine > Reconstruction mammaire

La chirurgie reconstructrice de la poitrine fait appel à de nombreuses stratégies chirurgicales : prothèses mammaires, lambeaux, lipofilling, reconstruction de l’aréole et du mamelon, etc.

La reconstruction mammaire n’est pas une obligation, il s’agit d’un choix personnel qui permet de reconstruire son sein, de se réapproprier son corps et de retrouver une poitrine la plus symétrique et harmonieuse possible.

Intervention

1 à 3 heures

Anesthésie

Générale

Hospitalisation

1 à 3 jours

Convalescence

5 à 15 jours

Qu’est-ce que la reconstruction mammaire ?

La reconstruction mammaire est la chirurgie réparatrice de la poitrine qui vise à recréer un nouveau sein après mastectomie partielle ou totale pour traitement d’un cancer.

À qui s’adresse la reconstruction mammaire ?

La reconstruction mammaire s’adresse aux femmes qui ont eu une mastectomie, c’est à dire l’ablation de tout ou partie du sein (glande mammaire, peau et aréole) pour le traitement d’une tumeur.

La reconstruction mammaire est en partie prise en charge par la sécurité sociale et les organismes de prévoyance.

Pourquoi une reconstruction mammaire ?

La reconstruction mammaire fait appel à de nombreuses stratégies chirurgicales : prothèses mammaires, lambeaux, lipofilling, reconstruction de l’aréole et du mamelon.

La reconstruction mammaire n’est jamais une obligation, il s’agit d’un choix personnel.

Elle permet de reconstruire son sein, de se réapproprier son corps, de clore l’épisode de la maladie et de retrouver une poitrine la plus symétrique et harmonieuse possible.

Comment est réalisée la reconstruction mammaire ?

Avant l’intervention

Si vous envisagez de réaliser une reconstruction mammaire sur la région Aix-En-Provence Marseille, vous verrez le Dr Nicolas Correia au cours de deux consultations pré-opératoires.

Il vous expliquera en détail les différentes interventions, les suites post-opératoires et répondra à l’ensemble de vos questions.

Un bilan sanguin préopératoire, une échographie mammaire (ou une mammographie), et un soutien-gorge de contention vous seront prescrits en consultation.

Vous verrez également l’anesthésiste lors d’une consultation pré-opératoire, il vous précisera les traitements à arrêter avant l’intervention.

Le tabac est à arrêter un mois avant et un mois après la chirurgie.

L’intervention

La reconstruction mammaire en résumé :

  • durée intervention : 1 à 3 heures
  • anesthésie : générale
  • hospitalisation : 1 à 3 jours
  • convalescence : 5 à 15 jours

La reconstruction mammaire consiste à recréer un sein : il faut apporter un volume mammaire, le remodeler pour lui donner une forme harmonieuse puis reconstruire l’aréole et le mamelon.

La chirurgie réparatrice du sein fait appel à différentes stratégies chirurgicales : implant mammaire, expansion cutanée, lambeaux (grand dorsal, abdominal), lipofilling, reconstruction du mamelon et de l’aréole.

Il n’y a pas de technique parfaite pour toutes les patientes, il n’y a que des techniques parfaitement adaptées à chaque patiente : chaque intervention a ses spécificités propres, ses avantages et inconvénients, et le choix de la chirurgie dépend de la morphologie mais aussi des désirs de chacun.

Prothèse mammaire

La reconstruction mammaire peut se faire par prothèse mammaire, par mise en place d’un implant définitif d’emblée ou après une phase d’expansion cutanée, lorsque le volume mammaire désiré est important ou que la quantité de peau restante après mastectomie est insuffisante.

La mise en place de la prothèse mammaire se fait par la cicatrice de mastectomie, il n’y a donc pas de nouvelle cicatrice.
Cette intervention chirurgicale dure entre 1 heure et 1h30, elle est réalisée en ambulatoire et la convalescence est de courte durée, 5 à 8 jours.

Lipofilling mammaire

La chirurgie reconstructrice de la poitrine peut se faire par lipofilling, c’est à dire la réinjection au niveau du sein de graisse prélevée sur la patiente elle-même par lipoaspiration, pour en augmenter le volume et en améliorer la qualité de la peau.

Le lipofilling peut s’envisager seul, il faut alors souvent plusieurs interventions pour arriver au volume désiré, ou précéder une reconstruction par implant mammaire pour améliorer la qualité du tissu cutané lorsque la peau est fine et fragile, pour permettre un meilleur résultat.

L’intervention est réalisée en ambulatoire, dure environ 1 heure 30 et récupération post-opératoire est rapide, environ 5 à 8 jours.

Lambeaux

La reconstruction mammaire peut se faire par un lambeau, les plus connus et utilisés étant le lambeau de grand dorsal et le DIEP.
Les lambeaux permettent d’apporter en un seul temps un grand volume de peau et de graisse pour reconstruire le sein manquant sans implant, avec cependant une intervention, une hospitalisation et une convalescence de durée plus importante que le lipofilling et la reconstruction mammaire par prothèse.

Aréole et le mamelon

La reconstruction mammaire prend fin avec la reconstruction de l’aréole et du mamelon, qui est souvent faite lors d’une intervention à part, dans un second temps, sous anesthésie locale, par tatouage, greffe de peau et lambeau local.

Symétrisation mammaire

Il est aussi possible d’intervenir sur le deuxième sein pour améliorer la symétrie de la poitrine : ce sein peut être lifté par mastopexie, son volume peut être diminué par réduction mammaire, ou au contraire augmenté par du lipofilling ou une prothèse mammaire.

La fiche d’information de la société française de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique résument tout ce que vous devez savoir sur ces différentes interventions.

Après l’intervention

La reconstruction mammaire regroupe des interventions fiables et dont les suites post-opératoires sont simples.
La durée d’hospitalisation dépend de l’intervention choisie, elle varie de 1 à 3 jours.
Une période de convalescence de 5 à 15 jours selon l’opération et votre activité professionnelle est recommandée.
Les premiers jours peuvent être marqués par l’apparition d’un oedème, d’ecchymoses et d’une sensation de tension au niveau de la poitrine ou d’autres zones opératoires, rapidement résolutifs.
Les douleurs varient d’une intervention à l’autre, mais des antalgiques simples sont suffisants et vous seront prescrits.
Il est important de porter le soutien-gorge de contention pendant 4 à 6 semaines pour limiter l’oedème et améliorer le résultat.
Il faut attendre 2 à 3 mois après l’intervention pour avoir le résultat définitif au niveau du volume mammaire et des cicatrices, mais la reconstruction mammaire permet de retrouver un galbe de la poitrine dès le premier jour post-opératoire.
La pratique de toutes activités physiques et sportives est déconseillée pendant 1 mois.
Les douches sans pansements sont autorisées dès le lendemain de l’intervention.
Les bains sont en revanche déconseillés pendant environ 1 mois.
Les cicatrices sont à protéger du soleil pendant 1 an par écran total SPF 50.
Un suivi post-opératoire régulier sera planifié avec votre chirurgien : le Dr Nicolas Correia.

04 42 91 44 44 Doctolib contact@docteurcorreia.fr