Hypersudation & Hyperhidrose à Aix En Provence et Marseille

L’hypersudation axillaire et des mains est responsable d’une gêne tant esthétique et fonctionnelle que dans la vie sociale des personnes atteintes.

L’injection de toxine botulinique permet traiter simplement et efficacement l’hyperhidrose en bloquant les glandes responsables de la production de sueur pour faire disparaitre cette gêne du quotidien.

Le traitement de l’hypersudation axillaire peut aussi se faire par Miradry qui détruit spécifiquement les glandes sudorales pour limiter la transpiration définitivement.

Intervention

30 minutes

Anesthésie

Locale

Hospitalisation

En consultation

Convalescence

2 à 3 heures

Qu’est-ce que l’hypersudation ?

L’hypersudation ou hyperhidrose est la production excessive de sueur par les glandes sudoripares, notamment au niveau axillaire (aisselle) et des mains.

À qui s’adresse le traitement de l’hypersudation ?

L’hypersudation axillaire et la transpiration des mains sont responsables d’une gêne tant esthétique et fonctionnelle que sociale : macération sous le bras, irritations, eczéma, mauvaises odeurs, mycoses, mains moites, auréoles sur vêtements, etc.

Le traitement de l’hyperhidrose s’envisage dès 18 ans et fait appel à deux techniques de médecine esthétique : les injections de Botox et le Miradry.

Pourquoi des injections de toxine botulique et le Miradry ?

L’injection de toxine botulinique permet traiter l’hypersudation des aisselles et des mains en bloquant les glandes responsables de la production de sueur, pour faire disparaitre la gêne due à un excès de transpiration.

Le Miradry est une procédure non invasive très efficace qui permet le traitement définitif de l’hyperhidrose axillaire en détruisant spécifiquement les glandes sudoripares par énergie thermique.

Comment sont réalisées les traitements de l’hyperhidrose ?

Avant l’intervention

Si vous désirez traiter une hypersudation par Botox ou Miradry sur la région Aix-En-Provence Marseille, vous verrez au préalable le Dr Nicolas Correia lors d’un RDV de consultation à la clinique esthétique Sainte Victoire.

Il vous expliquera en détail le déroulement des procédures, les suites post opératoires et répondra à l’ensemble de vos questions.

Si vous avez des traitements particuliers, il vous précisera lesquels arrêter avant les interventions (aspirine, anticoagulants…), de plus, lors de cette consultation seront recherchées les rares contre-indications à l’injection de Botox (grossesse, myasthénie….).

À noter : Une épilation définitive des aisselles ne gêne pas les traitement anti-transpiration, ni par toxine botulique ni par Miradry.
Cependant, 2 à 3 jours avant le traitement de la transpiration des aisselles il est conseillé de ne pas épiler les creux axillaires mais simplement de les raser et de laisser la repousse des poils ce qui permettra le jour J de délimiter au mieux la zone responsable de la sudation importante.

L’intervention

Le traitement de l’hypersudation en résumé :

  • durée intervention : 30 minutes
  • anesthésie : locale
  • hospitalisation : en consultation
  • convalescence : 2 à 3 heures

La transpiration est un phénomène naturel, physiologique, qui permet au corps de réguler sa température et de se refroidir lors d’un effort physique : c’est la thermorégulation.

Mais une transpiration excessive en dehors de l’activité physique est vécue comme un véritable calvaire au quotidien pour les patients atteints, et peut être une pathologie due à des dérèglements hormonaux, nerveux, ou sans véritable cause retrouvée : c’est l’hyperhidrose.

La toxine botulique, plus connue dans le traitement des rides, a révolutionné la prise en charge de l’hyperhidrose axillaire et des mains par son efficacité et sa sécurité d’utilisation, autrefois réservée à la sympathectomie thoracique, intervention chirurgicale qui consistait à sectionner le nerf sympathique à l’intérieur du thorax (et qui pouvait avoir pour effet secondaire une transpiration excessive des pieds compensatrice).

La toxine botulique est une substance naturelle qui diminue temporairement la contraction musculaire des glandes responsables de la production de sueur (glande sudoripare), pour diminuer leur sécrétion et empêcher la transpiration.

Le Botox peut être injecté au niveau de l’aisselle ou de la paume des mains pour un effet anti-transpirant sans effets secondaires.

Les injections de toxine botulique sont rapides, peu douloureuses et réalisées directement en consultation : elles agissent contre la transpiration en 5 à 10 jours et pendant une durée d’environ 6 à 8 mois.

Le traitement de l’hypersudation axillaire peut aussi se faire par une procédure non invasive appelée Miradry, qui utilise l’énergie thermique pour détruire spécifiquement les glandes sudoripares et lutter contre la transpiration en une seule fois. Une seconde séance à 3 mois peut parfois être nécessaire en cas de transpiration très abondante.

Réalisé en consultation sous anesthésie locale, le Miradry est non douloureux et permet en une à deux séances un traitement définitif de l’hyperhidrose des aisselles.

Après l’intervention

L’injection de Botox est non douloureuse et ne nécessite pas d’antalgiques.
Les injections sont réalisées en consultation, il n’y a pas d’hospitalisation.
De même, le Miradry est une procédure fiable et peu douloureuse réalisée en consultation.
L’effet sur la sudation s’installe dans les 5 à 10 jours et dure entre 6 et 8 mois pour l’injection de toxine botulique, il est définitif pour le Miradry.
Les suites sont simples, sans effets indésirables notables, un léger oedème et des petites rougeurs localisées ou des ecchymoses peuvent apparaître au niveau des zones axillaires et des paumes traitées par toxine botulinique dans les heures qui suivent l’injection.
Pour le Miradry, les suites sont marquées par un oedème axillaire, rapidement résolutif et calmé par l’application de poches de glace sous les aisselles. Durant cette période, le port de vêtements amples est recommandé.
Une période de convalescence de 2 à 3 heures est recommandée après les injections de Botox, voire 2 à 3 jours après Miradry.
Les activités physiques et sportives intenses, le sauna, le hammam et toutes autres activités susceptible de faire transpirer de façon excessive sont à éviter les premières heures après la procédure.
Une consultation de suivi sera planifiée avec le Dr Nicolas Correia.

04 42 91 44 44 Doctolib contact@docteurcorreia.fr