Amplification du point G à Aix En Provence et Marseille

Accueil > Chirurgie Esthétique > Intime > Amplification du point G

Le plaisir féminin et la sexualité ne sont heureusement plus des sujets tabous.

L’augmentation du point G par acide hyaluronique ou par lipofilling permet d’amplifier l’orgasme vaginal en augmentant les sensations lors des rapports.

L’acide hyaluronique est également le produit de référence dans le rajeunissement volumétrique de la région intime, ou réjuvénation intime.

Intervention

30 minutes

Anesthésie

Locale

Hospitalisation

En consultation

Convalescence

2 à 3 heures

Qu’est-ce que l’amplification du point G ?

L’amplification du point G est l’injection d’acide hyaluronique ou de tissu graisseux (lipofilling) dans la paroi antérieure du vagin au niveau de la zone du point G.

À qui s’adresse l’amplification du point G ?

Le plaisir sexuel féminin n’est heureusement plus un sujet tabou.

Le point G est une zone riche en terminaisons nerveuses superficielles, située à quelques centimètres de l’entrée du vagin, dont la stimulation permet chez certaines femmes d’avoir un orgasme.

L’augmentation du point G s’adresse aux femmes qui désirent augmenter les sensations au niveau de la zone G lors des rapports intimes pour atteindre plus facilement l’orgasme.

Pourquoi une amplification du point G ?

L’acide hyaluronique et le lipofilling permettent l’amplification du point G : ils augmentent la surface et l’hydratation de la zone G, point le plus sensible du vagin, afin d’amplifier les sensations et d’atteindre l’orgasme plus facilement lors de relations sexuelles.

L’amplification du point G peut être réalisée directement en consultation (acide hyaluronique) ou lors d’une intervention chirurgicale (lipofilling).

L’amplification de la zone G permet d’améliorer la sexualité féminine en augmentant la stimulation vaginale pendant un rapport sexuel mais n’a pas pour vocation de corriger les troubles du désir et de la libido.

Comment est réalisée l’augmentation du point G ?

Avant l’intervention

Si vous envisagez une amplification du poing G par injection d’acide hyaluronique sur la région Aix-En-Provence Marseille, vous verrez le Dr Nicolas Correia au cours d’une consultation pré-injection.

Il vous expliquera en détail l’intervention, les suites opératoires et répondra à l’ensemble de vos questions.

Si vous préférez un lipofilling du point G, ce seront deux consultations pré-opératoires avec votre chirurgien esthétique qui seront nécessaires et vous verrez également l’anesthésiste en consultation pré-opératoire.

Si vous prenez des traitements au quotidien, il vous sera précisé dès la première consultation lesquels arrêter avant l’intervention.

Le tabac est à arrêter un mois avant et un mois après une chirurgie esthétique.

S’il existe un trouble du désir sexuel et de la libido, une consultation chez le sexologue peut vous être proposée.

Remarque (question fréquente de patientes) : l’épilation du pubis n’est pas nécessaire avant lipofilling du point G au bloc opératoire.

L’intervention

L’amplification du point G en résumé :

  • durée intervention : 30 minutes
  • anesthésie : locale
  • hospitalisation : en consultation
  • convalescence : 2 à 3 heures

L’amplification du point G peut se faire par injection de graisse (lipofilling) ou d’acide hyaluronique.

L’acide hyaluronique est le produit de référence dans le comblement et le rajeunissement volumétrique de la région intime, ou réjuvénation intime : naturellement présent dans l’organisme, l’acide hyaluronique est entièrement biodégradable, ses résultats sont immédiats, naturels, durent jusqu’à 24 mois et ses effets secondaires sont minimes et exceptionnels.

L’acide hyaluronique permet :

  • de traiter efficacement une sècheresse vaginale (ménopause) et des cicatrices douloureuses par effet d’hydratation,
  • de « lifter » (resserrer) le vagin par effet volumateur au niveau des parois vaginales,
  • de repulper des grandes lèvres atrophiées par une perte de poids ou le vieillissement vulvaire,
  • d’amplifier le point G en déplissant la muqueuse au niveau de la zone G.

Les injections d’acide hyaluronique dans la muqueuse vaginale sont indolores et réalisées directement en consultation.
L’acide hyaluronique permet de déplisser et hydrater la muqueuse vaginale au niveau de la zone G pour en augmenter la surface et donc les sensations lors des rapports sexuels.

L’augmentation du point G peut aussi se faire par lipofilling, le tissu graisseux remplaçant ainsi l’acide hyaluronique.

La graisse aspirée par liposuccion est purifiée puis réinjectée dans la région génitale au niveau du point G et de la muqueuse vaginale, voire des grandes lèvres (si besoin) pour un effet hydratant et volumateur semblable à celui de l’acide hyaluronique.

Le prélèvement et la réinjection du tissu adipeux se font au bloc opératoire sous anesthésie générale, par des canules tellement fines que les cicatrices sont invisibles, pour des résultats naturels et stables dans le temps.

L’acide hyaluronique et le lipofilling permettent l’augmentation du point G, pour une amplification des sensations vaginales, une amélioration de la vie sexuelle et une intimité retrouvée.

Après l’intervention

L’amplification du point G fait appel à différentes techniques fiables dont les suites post-opératoires sont simples.
L’injection d’acide hyaluronique dans la zone G est indolore et ne nécessite pas d’antalgiques.
L’injection d’acide hyaluronique est réalisée en consultation, il n’y a pas d’hospitalisation et la convalescence est d’environ 2-3 heures.
Le lipofilling du point G est réalisé au bloc opératoire et nécessite une hospitalisation d’une demi-journée (ambulatoire) et une convalescence de 2 à 3 jours.
Le lipofilling est peu douloureux, des antalgiques simples prescrits par votre chirurgien-plasticien sont suffisants pour calmer la sensation d’inconfort et l’irritation transitoire.
Les suites sont simples, un léger oedème et des ecchymoses au niveau de la paroi vaginale peuvent survenir les premiers jours après les injections, rapidement résolutifs.
Il est conseillé d’attendre 3 à 4 jours pour la reprise d’une activité sexuelle.
Les douches sont autorisées dès le soir de l’intervention.
Un suivi post-injection ou post-opératoire régulier sera planifié avec le Dr Nicolas Correia.

04 42 91 44 44 Doctolib contact@docteurcorreia.fr