Prothèses de fesses à Aix En Provence et Marseille

Qu’elles n’aient jamais été bombées comme vous le désiriez ou qu’elles aient perdu de leur volume avec le temps, les fesses peuvent être source de complexes.

Les prothèses de fesses permettent d’en augmenter le volume et de rétablir les courbes de la silhouette, même chez les personnes très minces qui n’ont pas suffisamment de zones d’excès graisseux pour envisager un lipofilling des fesses.

Intervention

1h30 à 2 heures

Anesthésie

Générale

Hospitalisation

Ambulatoire ou 1 nuit

Convalescence

7 à 10 jours

Qu’est-ce que l’augmentation des fesses par prothèses ?

La mise en place d’implants ou prothèses au niveau des fesses permet d’en augmenter la projection pour les rendre plus bombées.

À qui s’adressent les prothèses de fesses ?

Le manque de volume des fesses peut être constitutionnel, les fesses n’ont jamais été bombées et sont dites « plates », ou il peut faire suite à une perte de poids et s’accompagner d’une ptose, c’est à dire des fesses qui tombent.

L’augmentation des fesses par prothèses est une chirurgie esthétique réalisable à tout âge, dès 18 ans, pour mettre fin à vos complexes et répondre à vos désirs.

Pourquoi des implants fessiers ?

L’augmentation des fesses par prothèses permet d’en augmenter le volume, de les lifter et d’en redessiner les courbes pour améliorer la silhouette.

L’augmentation fessière par implants est possible même chez les personnes très minces qui n’ont pas suffisamment de zones d’excès graisseux pour envisager un lipofilling des fesses.

Comment est réalisée l’augmentation fessière par prothèses ?

Avant l’intervention

Si vous envisagez de réaliser une augmentation des fesses par implants sur la région Aix-En-Provence Marseille, vous verrez le Dr Nicolas Correia au cours de deux consultations pré-opératoires.

Il vous expliquera en détail l’intervention, les suites opératoires et répondra à l’ensemble de vos questions.

Un bilan sanguin et un vêtement de contention vous seront prescrits en consultation.

Vous verrez également l’anesthésiste lors d’une consultation pré-opératoire, il vous précisera les traitements à arrêter avant l’intervention.

Le tabac est à arrêter un mois avant et un mois après la chirurgie.

L’intervention

Les prothèses de fesses en résumé :

  • durée intervention : 1h30 à 2 heures
  • anesthésie : générale
  • hospitalisation : ambulatoire ou 1 nuit
  • convalescence : 7 à 10 jours

L’augmentation des fesses peut-être réalisé par prothèses ou par réinjection de graisse, également appelée lipofilling ou « brazilian butt lift ».

Les prothèses permettent d’augmenter le volume des fesses des patientes et patients désirant avoir des fesses plus fermes ou une projection plus importante qu’avec un lipofilling fessier, ou chez celles et ceux qui n’ont tout simplement pas suffisamment de réserves graisseuses à prélever par liposuccion.

Les prothèses les plus couramment utilisées sont en silicone. L’avantage des implants en gel de silicone est d’avoir une texture et une fermeté proche d’une fesse naturelle et musclée, tout en étant un matériel cohésif inerte qui n’entraine pas de réaction de l’organisme.

En consultation des prothèses d’essai permettent de trouver les implants les plus adaptés au désir et à la morphologie de chacun, pour un choix sur-mesure parmi la vaste gamme de prothèses.

La mise en place de chaque prothèse se fait par une incision située dans le sillon inter-fessier, pour une cicatrice dissimulée, la plus discrète possible.

Les implants sont placés dans l’épaisseur du muscle grand fessier afin d’obtenir le meilleur résultat : des fesses naturelles, fermes, regalbées et dont les prothèses sont peu palpables.

La mise en place de prothèses peut être combinée à une lipoaspiration des zones d’excès graisseux des hanches, du dos, des cuisses, de l’abdomen et à une réinjection par lipofilling au niveau des fesses de la graisse prélevée puis purifiée pour redéfinir au mieux la silhouette, pour en redessiner les courbes et obtenir ainsi un résultat naturel.

Les prothèses de fesses peuvent également compléter un lifting des fesses ou un bodylift lorsque l’affaissement cutané est important et que les fesses sont tombantes, notamment lors de séquelles d’un amaigrissement massif (chirurgie post-bariatrique).

Après l’intervention

L’augmentation du volume des fesses par prothèses est une intervention fiable dont les suites post-opératoires sont simples.
La sortie est envisagée le jour de l’intervention (ambulatoire) ou le lendemain.
Une période de convalescence de 7 à 10 jours selon votre activité professionnelle est recommandée car les premiers jours peuvent être marqués par une gêne à la marche, l’apparition d’un oedème et d’ecchymoses au niveau des zones traitées, rapidement résolutifs.
La mise en place de prothèses de fesses est une intervention plus douloureuse que le lipofilling (injection de graisse), mais les douleurs sont bien calmées par les antalgiques prescrits par votre chirurgien esthétique.
Durant la période de convalescence postopératoire, il est conseillé de « vivre debout » le plus possible et d’éviter la position assise (hors nécessité d’aller aux toilettes) et de dormir sur le ventre (ou sur le côté si cela n’est pas possible sur le ventre), pour limiter la tension sur les sutures et faire descendre l’oedème et les ecchymoses dans les cuisses.
Le port de bas de contention et une anti-coagulation préventive par injection quotidienne de Lovenox ou d’Innohep (anticoagulant) peuvent être nécessaires pendant une semaine si la gêne à la marche est importante.
Les fils de suture sont résorbables et cachés sous la peau, il n’y aura pas de fils à enlever et les cicatrices seront des traits fins dissimulés dans le sillon inter-fessier et dans la culotte.
Il est important de porter le vêtement de contention (panty) 4 à 6 semaines postopératoires pour limiter l’apparition de l’œdème, accélérer sa résorption et améliorer le résultat final.
Le résultat sur la silhouette et le galbe des fesses est visible dès les premiers jours post-opératoires, mais il faut attendre 3 semaines pour que l’oedème se résorbe et avoir le résultat définitif.
La pratique de toutes activités physiques et sportives est déconseillée pendant 1 mois.
Les douches sans pansements sont autorisées dès le lendemain de l’intervention.
Les bains sont en revanche déconseillés pendant la cicatrisation.
La cicatrice est à protéger du soleil pendant 1 an (écran total SPF 50).
Un suivi post-opératoire régulier sera planifié avec le Dr Nicolas Correia.

Il ne faut pas considérer la pose d’implants comme quelque chose de définitif, « à vie ». Malgré un énorme progrès en terme de fiabilité et de résistance des implants nouvelle génération, il faudra surveiller régulièrement les prothèses et se poser la question de leur changement s’il apparaît une modification de leur consistance.

04 42 91 44 44 Doctolib contact@docteurcorreia.fr