RECONSTRUCTION MAMMAIRE

FICHE INFORMATION

L'absence de sein suite à une mastectomie est vécue comme une atteinte à l'image de soi et à sa féminité.

 

La reconstruction mammaire après cancer permet de se réapproprier son corps et de clore l'épisode de la maladie.

 

Pour créer un sein nouveau, il faut non seulement apporter un volume mammaire par prothèse, réinjection de graisse ou lambeau (grand dorsal, DIEP) mais aussi reconstruire une aréole par tatouage ou greffe de peau.

 

Ainsi, la reconstruction mammaire fait appel à de nombreuses stratégies chirugicales, parmis lesquelles le Dr Nicolas Correia saura vous guider pour une reconstruction mammaire adaptée à vos désirs et à vos besoins.

 

Le Dr Nicolas Correia est disponible et à l’écoute : lors des consultations, il vous présentera en détails les différentes interventions de reconstruction du sein et les suites opératoires.

 

Il s’adapte à vos demandes pour vous proposer une intervention fiable dont le résultat sera au plus proche de votre autre sein et de vos désirs.

Intervention

2 à 4 heures

Anesthésie

générale

Hospitalisation

1 à 4 nuits

Convalescence

5 à 15 jours

QU'EST CE QU'UNE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ?

La mastectomie est l'ablation partielle ou totale d'un sein (glande mammaire, peau et aréole) pour le traitement d'une tumeur.

La reconstruction mammaire est une chirurgie réparatrice qui vise à recréer un nouveau sein.

POURQUOI UNE RECONSTRUCTION MAMMAIRE ?

La reconstruction mammaire fait appel à de nombreuses stratégies chirurgicales : prothèses mammaires, lambeaux, lipofilling, reconstruction de l'aréole.

Elle n'est jamais obligatoire.

Elle permet de reconstruire un sein, de se réapproprier son corps, de clore l'épisode de la maladie.

COMMENT AGIT LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE ?

La reconstruction mammaire consiste à recréer un sein : il faut apporter un volume mammaire, le remodeler pour lui donner une forme harmonieuse puis reconstruire l'aréole et le mamelon. 

La reconstruction mammaire fait appel à de nombreuses stratégies chirurgicales : prothèses mammaires, expansion, lambeaux, lipofilling, reconstruction de l'aréole.

Chaque technique a ses spécificités propres, ses avantages et inconvénients qu'il est difficile de résumer en quelques mots et dont le choix dépend de la morphologie mais aussi des désirs de la patiente.

Il n'y a pas de technique parfaite pour toutes les patientes, il n'y a que des techniques parfaitement adaptées à chacune d'entre elles.

Les fiches d'information résument tout ce que vous devez savoir sur les différentes interventions, vous en trouverez les liens dans la partie "Qu'est ce qu'une reconstruction mammaire" ci-dessus. 

La durée d'intervention et de convalescence varient du simple au double selon l'intervention choisie.

La reconstruction mammaire prend fin avec la reconstruction de l'aréole, qui est bien souvent faite dans un second temps, par tatouage ou par greffe de peau.

 

La reconstruction mammaire n'est jamais une obligation, il s'agit d'un choix personnel.

Il est aussi possible d'intervenir sur le deuxième sein pour améliorer le symétrie de la poitrine : ce sein peut être lifté par mastopexie, son volume peut être diminué par réduction mammaire, ou au contraire augmenté par du lipofilling ou une prothèse mammaire.

À savoir : la reconstruction mammaire est en partie prise en charge par la sécurité sociale et les organismes de prévoyance.

AVANT L'INTERVENTION

Vous verrez le chirurgien au cours de deux consultations pré-opératoires durant lesquelles il vous expliquera l'intervention, les suites post-opératoires et répondra à l'ensemble de vos questions.

Vous verrez également l'anesthésiste lors d'une consultation pré-opératoire.

Un bilan pré-opératoire, une échographie mammaire (ou une mammographie) et un soutien-gorge avec contenseur (si implants) vous seront prescrits en consultation.

Le tabac est à arrêter un mois avant et un mois après la chirurgie.

Si vous avez des traitements à arrêter avant l'intervention, cela vous sera précisé par le chirurgien et/ou l'anesthésiste.

L'INTERVENTION

L'ANESTHÉSIE

Les interventions sont réalisées sous anesthésie générale, sauf la reconstruction aréolaire qui se fait sous anesthésie locale.

LA DURÉE OPÉRATOIRE

Les interventions durent entre 1h30 et 4 heures selon la technique choisie.

 

L'HOSPITALISATION

L'hospitalisation varie d'une journée (ambulatoire) à 3-4 jours.

APRÈS L'INTERVENTION

Selon l'intervention, la sortie est envisagée le jour même (ambulatoire), ou 3 à 4 jours après.

Une période de convalescence de 5 à 15 jours selon votre activité professionnelle et l'intervention choisie est recommandée car les premiers jours peuvent être marqués par l'apparition d'un oedème, d'ecchymoses et de douleurs au niveau de la poitrine, rapidement résolutifs.

La douleur post-opératoire varie selon l'intervention mais sera très bien calmée par les antalgiques prescrits par votre chirurgien.

Les fils sont résorbables et cachés sous la peau, il n'y a donc aucun fil à enlever et il n'y aura pas de marque de points, les cicatrices seront des traits fins.

Si un soutien-gorge de contention vous a été prescrit, il est important de le porter 4 à 6 semaines pour limiter l'oedème et améliorer le résultat.

La pratique de toutes activités physiques et sportives est déconseillée pendant 1 mois.

Les douches sans pansements sont autorisées dès le lendemain de l'intervention.

Les bains sont en revanche déconseillés pendant 1 mois.

La cicatrice est à protéger du soleil pendant 1 an (écran total SPF 50).

Un suivi post-opératoire régulier sera planifié avec le chirurgien.

  • Lien vers Facebook
  • Lien vers Instagram
Lien vers rendez-vous en ligne