MALFORMATIONS SEINS & THORAX

FICHE INFORMATION

Symbole de féminité, le sein est au centre des préoccupations esthétique de la femme.

 

L'asymétrie mammaire, les malformations de la poitrine (agénésie, seins tubéreux) et du thorax (pectus excavatum) peuvent être corrigées par chirurgie.

 

L'ensemble des techniques spécifiques de chirurgie plastique peuvent être utilisées (injection de graisse, prothèse, mastopexie), leur choix dépend de votre poitrine/thorax mais aussi de vos désirs.

 

Le Dr Nicolas Correia est disponible et à l’écoute : lors des consultations, il vous présentera en détails les interventions de correction d'asymétrie et de malformation mammaire ou thoracique et les suites opératoires.

 

Il s’adapte à vos demandes pour vous proposer une intervention fiable dont le résultat sera naturel et élégant.

 

À noter : ces interventions peuvent être prises en charge en partie par la sécurité sociale.

Intervention

1 heure 30 à 2 h

Anesthésie

générale

Hospitalisation

ambulatoire / 1 nuit

Convalescence

5 à 7 jours

QU'EST CE QU'UNE MALFORMATION MAMMAIRE OU THORACIQUE ?

Les malformations mammaires et thoraciques accessibles à une chirurgie plastique et reconstructrice sont l'asymétrie mammaire, les seins tubéreux et le pectus excavatum (thorax enfoncé au niveau du sternum).

POURQUOI UNE RECONSTRUCTION  MAMMAIRE OU THORACIQUE ?

La reconstruction d'une asymétrie ou d'une malformation de la poitrine fait appel à de nombreuses stratégies chirurgicales : prothèses, lipofilling, mastopexie...

Le pectus excavatum peut être corrigé par implant thoracique sur mesure ou par lipofilling.

Ces interventions permettent de retrouver une poitrine et un thorax harmonieux, pour se réapproprier son corps.

COMMENT AGIT LA RECONSTRUCTION D'UNE MALFORMATION MAMMAIRE OU THORACIQUE ?

La reconstruction mammaire dans le cas d'une asymétrie fait appel à différentes stratégies : 

- réduction ou lifting du sein le plus volumineux ou des deux seins par réduction mammaire ou par mastopexie,

- augmentation du sein le plus petit ou des deux seins par lipofilling mammaire et/ou par prothèse,

- réduction ou lifting d'un sein et augmentation de l'autre.

La reconstruction de seins tubéreux dépend du volume de la poitrine : 

- si la poitrine est hypertrophique ou tombante, le remodelage des seins tubéreux se fait par réduction mammaire ou par mastopexie,

- si la poitrine est hypotrophique (petite), la correction des seins tubéreux se fait par lipofilling mammaire et/ou par prothèse,

- si la poitrine est asymétrique, ces techniques peuvent être associées entre elles.

La reconstruction d'un pectus excavatum (thorax enfoncé au niveau du sternum) peut se faire par lipofilling ou par implant sur mesure fabriqué par Anatomik Modeling.

Pour faire simple, le lipofilling correspond à la réinjection de graisse dans les seins ou devant le sternum et permet dans le même temps d'associer une lipoaspiration au niveau de zones d'excès graisseux et une correction de malformation mammaire ou thoracique . Il s'agit de votre graisse qui est aspirée, purifiée et réinjectée pour un résultat sans implant et qui perdure dans le temps. 

La réinjection se fait par des canules tellement fines que les cicatrices sont quasi-invisibles.

 

Les prothèses mammaires permettent d'augmenter la poitrine de femmes qui désirent un sein un peu plus ferme, une projection un peu plus importante ou qui n'ont tout simplement pas de réserves graisseuses. Elles permettent de corriger une malformation mammaire comme par exemple des seins tubéreux.

Les prothèses les plus couramment utilisées sont en silicone, de forme ronde ou anatomique. L'avantage des implants en silicone est d'avoir une texture et une fermeté proche d'un sein naturel, tout en étant un matériel inerte qui n'entraine pas de réaction de l'organisme.

En consultation des prothèses d'essai permettent de trouver les implants les plus adaptés au désir et à la morphologie de la patiente, pour un choix "sur-mesure".

 

La mise en place des prothèses se fait par l'une des deux voies d'abord qui donnent les cicatrices les mieux dissimulées et donc les plus discrètes possibles : soit au niveau du sillon sous-mammaire, soit le long de la partie inférieure de l'aréole.

 

Le Dr Nicolas Correia place généralement les implants derrière le muscle pectoral, selon la technique du Dual Plane (Bi Plan), afin d'obtenir le résultat le meilleur résultat possible : une poitrine naturelle, harmonieuse et dont les prothèses sont peu palpables.

La technique composite combine les avantages des deux techniques précédentes : prothèses mammaire et réinjection de graisse.

La mastopexie consiste à enlever l'excès de peau et remodeler la glande mammaire afin d'obtenir une poitrine liftée, en harmonie avec la morphologie de la patiente.

 

L'aréole et le mamelon sont remontés à leur bonne position.

La peau en excès est enlevée au moyen de une, deux ou trois cicatrices, selon l'importance de la ptose, avec au minimum une cicatrice en cercle autour de l'aréole et au maximum une cicatrice dite en "T inversé" ou en "ancre de marine".

 

Les cicatrices sont d'autant plus discrètes qu'elles sont pour la plupart d'entre elles dissimulées : une cicatrice autour de l'aréole, à la jonction peau foncée/peau claire, qui permet à elle seule de traiter des ptoses modérées, une cicatrice verticale et enfin une cicatrice cachée dans le sillon sous mammaire pour les ptoses les plus importantes.

 

Lors de la mastopexie il est possible de corriger également un manque de volume de la poitrine, par mise en place d'implants mammaires, par lipofilling ou par technique composite.

A contrario, la ptose mammaire est parfois associée à un excès de volume de la poitrine qu'il est possible de réduire tout en liftant les seins, il s'agit alors d'une réduction mammaire.

En ce qui concerne la correction du pectus excavatum, il est possible d'utiliser le lipofilling décrit précédemment, ou un implant en élastomère de silicone, fabriqué sur mesure après scanner thoracique, qui est placé contre le sternum et la paroi thoracique, sous les muscles pectoraux.

L'implant ne peut pas se rompre et ne sera pas à changer au cours de la vie car il est souple mais à la différence des prothèses mammaire il n'est pas rempli de gel, il est "plein".

L'implant est mis en place par une courte incision en regard du sternum et permet de corriger la concavité due à la malformation thoracique et retrouver un thorax harmonieux.

Chaque technique a ses spécificités propres, ses avantages et inconvénients qu'il est difficile de résumer en quelques mots et dont le choix dépend de la morphologie mais aussi des désirs du patient ou de la patiente.

À savoir : la reconstruction mammaire et thoracique est en partie prise en charge par la sécurité sociale et les organismes de prévoyance.

AVANT L'INTERVENTION

Vous verrez le chirurgien au cours de deux consultations pré-opératoires durant lesquelles il vous expliquera l'intervention, les suites post-opératoires et répondra à l'ensemble de vos questions.

Vous verrez également l'anesthésiste lors d'une consultation pré-opératoire.

Un bilan pré-opératoire, une échographie mammaire (ou une mammographie) ou un scanner thoracique et un vêtement de contention vous seront prescrits en consultation.

Le tabac est à arrêter un mois avant et un mois après la chirurgie.

Si vous avez des traitements à arrêter avant l'intervention, cela vous sera précisé par le chirurgien et/ou l'anesthésiste.

L'INTERVENTION

L'ANESTHÉSIE

Les interventions sont réalisées sous anesthésie générale.

LA DURÉE OPÉRATOIRE

Les interventions durent entre 1h30 et 2 heures.

 

L'HOSPITALISATION

L'hospitalisation est d'une journée (ambulatoire) voire d'une nuit post-opératoire.

APRÈS L'INTERVENTION

Selon l'intervention, la sortie est envisagée le jour même (ambulatoire), ou le lendemain.

Une période de convalescence de 5 à 8 jours selon votre activité professionnelle et l'intervention est recommandée car les premiers jours peuvent être marqués par l'apparition d'un oedème, d'ecchymoses et de douleurs au niveau de la poitrine ou du thorax, rapidement résolutifs.

La douleur post-opératoire varie selon l'intervention mais sera très bien calmée par les antalgiques prescrits par votre chirurgien.

Les fils sont résorbables et cachés sous la peau, il n'y a donc aucun fil à enlever et il n'y aura pas de marque de points, les cicatrices seront des traits fins.

Si un vêtement de contention vous a été prescrit, il est important de le porter 4 à 6 semaines pour limiter l'oedème et améliorer le résultat.

La pratique de toutes activités physiques et sportives est déconseillée pendant 1 mois.

Les douches sans pansements sont autorisées dès le lendemain de l'intervention.

Les bains sont en revanche déconseillés pendant 1 mois.

La cicatrice est à protéger du soleil pendant 1 an (écran total SPF 50).

Un suivi post-opératoire régulier sera planifié avec le chirurgien.

  • Lien vers Facebook
  • Lien vers Instagram
Lien vers rendez-vous en ligne